Pour les chimistes amateurs et ceux qui préfèrent réaliser son jus pour cigarette électronique soi-même. Voici quelques conseils pour bien préparer son e liquide. Découvrez les dosages des différents composants dans cet article.

Que comprennent les arômes ?

La composition d’un arôme fait maison dispose d’un ou plusieurs arômes alimentaires et/ou naturels. Le pourcentage de propylène glycol est faible. Ce composant est employé pour noyer et unir les arômes. Nous pouvons retrouver deux genres d’arômes concentrés. Tout d’abord les mono-saveurs. Ils sont réalisés avec un seul arôme fruité, gourmands, menthe ou tabac. Ensuite, les mélanges de saveurs, nommés également « complexe » ou « multi-arômes ». Si les éléments composant les e-liquides pour cigarette électronique ne constituent plus un secret pour personne et que sa préparation est plus ou moins bien contrôlée par les spécialistes. Il est important de noter que les effets des recettes des saveurs sont des zones d’ombres. L’ajout d’arômes a faible quantité réduit les risques sur la santé.

La base neutre

Votre base constitue environ 90 % de votre e-liquide. Elle est formée de Propylène Glycol (PG) et/ou Glycérine Végétale (VG), avec ou sans nicotine. Sur les fioles que vous procurez toutes faites, vous verrez ces indications : PG/VG : 70/30, 50/50, 80/20,… Il peut contenir aussi de l’eau ou de l’alcool pour délaver un peu le VG qui est très épais de nature. Pour composer votre base neutre la première fois, l’utilisation des solutions basiques intitulées « toutes prêtes » possédant le % de PG/VG et le taux de nicotine que vous avez opté, est un bon début. La base : 70 % à 90 % du mélange sont les normes souvent utilisées. Les flacons eliquide ont une limite de volume estimé à 10 ml pour un volume total de 100 ml, autrement dit 10 % d’arôme.

Laissez mûrir votre e-liquide DIY

Une fois le liquide DIY préparé, une phase de maturation comme pour le vin constitue une phase primordiale. En effet, elle donnera la saveur finale que vous souhaitez avoir. Cette étape s’étale au minimum sur deux semaines pour une saveur-tabac, mais juste deux jours pour tous les mono-arômes. Les recettes difficiles à réaliser nécessitent une maturation de 4 à 5 jours. N’oubliez pas de le ventiler afin de l’aider dans son oxydation et la concentration de ses arômes. Secouez, rebouchez-le et ouvrez-le tous les jours pendant 15 minutes. Ne laissez pas votre création à la portée des plus jeunes et gardez-la à une température comprise entre 4 et 18 degrés hors lumière.