Faire des choses soi-même au lieu d’acheter est un concept qui rencontre beaucoup de succès. On parle alors de « DIY » pour Do It Yourself. Aujourd’hui, il est possible de trouver des produits pour créer ses propres cosmétiques, mais aussi son e-liquide de cigarette électronique. L’avantage : vous savez ce que vous mettez à l’intérieur et c’est toujours plus rassurant. Ensuite, il faut le dire, cela revient moins cher que de le racheter dès qu’il se termine. Vous réalisez donc de jolies économies financières.

Plusieurs étapes sont nécessaires pour faire un DIY e-liquide. Zoom sur la fabrication pour le réaliser soi-même.

Première étape : rassembler les différents ingrédients

La première chose à faire est d’acheter les différents ingrédients pour réaliser ensuite l’assemblage des produits et créer son e-liquide de cigarette électronique.

Il faut donc :

      – La base liquide du DIY e-liquide.

Celle-ci doit être pure et sans alcool, mais surtout sans nicotine. Elle est composée de propylène Glycol (PG) et de glycérine végétale (GV). Les bases possèdent différents volumes et taux de PG/GV.

      – Les boosters de nicotine.

Ils ne sont pas toujours obligatoires. Vous les rajouter si cela vous semble intéressant. Concrètement, les boosters contiennent plus de nicotine que le pourcentage autorisé dans les cigarettes électroniques toutes prêtes. Le tout ne dépasse pas les 10 ml. Avec les boosters lors d’un DIY e-liquide, il est possible de passer sur du 20 mg/ml de nicotine.

      –  Les arômes.

Créer vous-même un DIY e-liquide permet d’ajouter ensuite l’arôme que vous souhaitez. Le choix est beaucoup plus large que lors de l’achat d’une cigarette électronique toute prête. Vous pouvez alors retrouver des senteurs très différentes : le tabac pour faire classique ou bien des senteurs plus fruités (noix de coco, fraise, banane, abricot, pomme). D’autres arômes sont aussi disponibles comme des saveurs mentholées ou encore florales. En définitive, un arôme à choisir selon ses goûts.

   –     Les additifs.

Ces composants ne sont pas non plus obligatoires lors de la réalisation. Ils peuvent être ajoutés pour renforcer certaines senteurs ou donner un goût supplémentaire à la cigarette électronique. C’est donc toujours une question de goût. Il faut les utiliser en suivant précisément les doses prescrites. Ils sont très puissants !

Vous pouvez, par exemple, donner une touche sucrée ou bien fraîche à votre préparation. Le site spécialisé Astuce-sante.fr vous donne plus d’information sur la cigarette électronique.

Seconde étape : réaliser le mélange de son DIY e-liquide

Une fois que l’ensemble des composants est déterminé, il faut les assembler pour créer le mélange de sa cigarette électronique. Il faut évidemment connaître les proportions à ajouter pour chaque ingrédient avant de procéder au mélange.

L’ordre d’ajout n’a pas d’importance pour réaliser correctement votre DIY e-liquide, il faut simplement veiller à respecter les bonnes proportions.

Conseil : il est fortement conseillé d’être équipé avec des bons accessoires lors de votre préparation. Munissez-vous d’une seringue pour être très précis lors de votre mélange. Il est aussi fortement recommandé de porter des lunettes de protection et des gants lors de vos manipulations.

Troisième étape : laisser le mélange reposer

La préparation nécessite ensuite un temps de repos. Ce délai doit être adapté en fonction des différents arômes ajoutés dans la préparation. Il faut donc vérifier en fonction de l’arôme déterminé le temps de pose correspondant. En effet, ce temps peut varier de 48h à 15 jours. Ces détails sont très importants pour avoir un résultat final parfait !

En définitive, la fabrication d’un e-liquide comporte de nombreux avantages pour l’utilisateur. Le magazine numérique viepratique.fr vous explique les bienfaits et les avantages de la cigarette électronique.

Pratique et rapide à réaliser, il est donc à la portée de tous. Une motivation supplémentaire pour arrêter la cigarette classique et passer à la cigarette électronique. Pensez-y !