Le dripper a commencé à se répandre auprès des Philippins. Mais vu la qualité de son utilisation, il est très vite devenu populaire. Aujourd’hui, ce petit appareil est très recherché par les vapeurs, tant par ceux qui veulent débuter dans la vape que par les expérimentés. Ce fait a poussé plusieurs entreprises à se lancer dans sa fabrication. Ainsi, il en existe différents types sur le marché, si bien qu’il devient difficile de repérer le bon modèle. C’est pour cette raison qu’il faut tenir compte de quelques critères de choix.

Qu’est-ce qu’un dripper ?

Il s’agit d’un atomiseur constructible qui n’est pas muni de résistance. En effet, chaque utilisateur doit fabriquer le sien avec du fil résistif et de la fibre. Il n’est pas muni de réservoir, il ne peut de ce fait contenir une grande quantité de e-liquide. Toutefois, il émet un grand flux d’air et c’est cette particularité qui attire plus les vapeurs.

Avec un atomiseur reconstructible, vous pouvez vapoter en basse résistance. Par ailleurs, il a aussi la possibilité d’accentuer le goût et la saveur du e-liquide. Il y a plusieurs raisons qui font qu’on choisit un meilleur dripper, même s’il n’est pas assez autonome. En effet, vous devez vous réapprovisionner en e-liquide. Cependant, cela peut être plus un avantage pour ceux qui aiment goûter à plusieurs saveurs au moment de la vape.

Le montage de l’appareil est assez facile, même pour les débutants. Pour plus d’informations, visitez https://www.vapo-r.com/.

Les différents types sur le marché

En général, il en existe deux types dont le Cloud Chasing ou « chasser les nuages » et le Flavor Chasing ou « chasser les saveurs ». 

Le Cloud Chasing a un plateau de montage qui peut recevoir un grand fil résistif. Ce type de fil permet d’émettre plus de vapeur. Surtout, il faut faire attention, parce que ce n’est pas toujours une bonne idée. Même si l’appareil peut accueillir de gros diamètres, vous ne devrez pas utiliser un fil trop épais. Cela peut casser la saveur du e-liquide. 

Le Flavor Chasing a un trou assez étroit qui ne peut accueillir qu’un fil fin. De ce fait, il permet moins de flux d’air et moins de vapeur. Cependant, ces caractéristiques ont été bien étudiées pour que le dripper saveur optimise les goûts. 

Alors, ceux qui aiment vapoter avec de grosse fumée doivent se tourner vers le Cloud Chasing avec le power vaping, mais ce qui aiment profiter de la saveur des e-liquides sont conseiller de se pencher vers le Flavor Chasing.

Les critères de choix vis-à-vis de la forme

La position du drip-typ a une influence vis-à-vis de la chaleur qu’on ressent sur la bouche. Ainsi, vous devrez tenir compte de cela.

Par ailleurs, plus la longueur est allongée, moins il y a de chaleur qui arrive sur la bouche. Le problème avec ce type de dripper rda très longue, c’est que vous pouvez avaler des gouttes quand vous aspirez très fort.

Vous devez aussi tenir compte des matériaux de fabrication. Le métal n’isole pas la chaleur. Ainsi, ce n’est pas une bonne idée d’acheter un atomiseur métallique pour éviter de se faire brûler. Le polyacétal, le Derlin, l’acétal et le POM sont les matériaux qui ne transmettent pas la chaleur jusqu’à la bouche. De ce fait, ce sont les matières les plus recherchées des vapoteurs. Cependant, pour des raisons esthétiques, il se peut qu’on utilise des matières plus spécifiques comme de la résine, de l’acrylique, de la céramique, du pyrex et de la pierre. Les matériaux nobles peuvent donner des couleurs très attrayantes et depuis quelques années, la résine a pris de l’avance. En effet, c’est devenu la matière la plus prisée sur internet.

Le diamètre du drip typs est aussi très important. C’est lui qui conditionne la quantité de vapeur que vous allez aspirer. Ainsi, il y a des drip typs de 5 mm à 9 mm de diamètre large. Il y a une théorie qui affirme que la longueur influence la perception des saveurs. C’est totalement faux.

Les autres critères de choix

Tout d’abord, il faut revoir le plateau de montage. En effet, sa configuration permet de monter de 1 à 8 coils. Vous devez choisir le plus facile à faire vu qu’il y a des montages qui ont besoin de toute une créativité.

Ensuite, vous devrez aussi revoir le liquid flow et le mode de remplissage. Cela concerne le débit de liquide qui peut alimenter la résistance. Le mieux serait que vous le maîtrisez afin de garder le réservoir étanche quand vous ne vapotez pas. Par ailleurs, si vous choisissez le mode de remplissage depuis le bas de l’appareil, vous devez détacher tous les éléments à chaque utilisation. Si vous choisissez le mode de remplissage par le haut, vous n’avez pas à faire ce travail.

Après, il y a aussi l’emplacement de la résistance qui définit la chaleur du vapeur que l’utilisateur va percevoir. Enfin, il se peut qu’il y ait plusieurs résistances en même temps. Pour les débutants, il est mieux de se tourner vers un atomiseur reconstructible qui a une seule résistance.